dernière mise à jour ¬ 11/05/20 | lundi 11 mai 2020 | je m'abonne | sommaires

  • COVID-19 : L’Allemagne ferme ses bordels, Karlsruhe interdit l’achat d’actes sexuels

    par Claudine Legardinier
    En Allemagne, les bordels ont été fermés le 16 mars et les studios de prostitution se sont vus interdire le droit de recevoir des « clients ». Selon la presse allemande, 80 % des femmes prostituées auraient depuis regagné leur pays d’origine. Cette situation de rupture inédite a conduit la ville de Karlsruhe à tenter une politique abolitionniste. (...)
  • Pays-Bas : panique au pays de la tolérance

    par Claudine Legardinier
    Les Pays Bas n’en finissent plus de chercher des solutions face à l’explosion de la prostitution et de la criminalité qui va avec. Après les déclarations de la maire écologiste d’Amsterdam, qui a parlé d’un « monstre multiforme » et a même osé évoquer la fermeture pure et simple des vitrines, voilà que le ministère de la justice impose des licences légales à (...)
  • L’Allemagne est-elle prête à ne plus être "le bordel de l’Europe" ?

    par Sandrine Goldschmidt
    Alors que le bilan humain catastrophique de la légalisation en Allemagne est chaque jour plus évident, et que l’échec total des mesures de la loi est patent -77 personnes s’étant fait recenser comme travailleuses du sexe en 17 ans !- des parlementaires CDU tendent la main à leurs homologues du SPD pour faire basculer l’Allemagne vers le modèle (...)
  • Suisse : une affaire de corruption éclabousse la police de Genève

    par Claudine Legardinier
    Dans le calme paysage suisse, dont les actrices et acteurs ne manquent pas de conspuer l’abolitionnisme français, rien ou presque ne vient jamais remettre en cause l’unanimité qui unit les cantons sur la nécessité de la prostitution et de sa réglementation. Voilà qu’un dossier explosif, en éclairant les dessous de ce beau consensus, pourrait bien semer (...)
  • Belgique : 6 mois avec sursis pour le promoteur des « sugardaddies »

    par Claudine Legardinier
    Richmeetbeautiful… On se souvient du tollé qui avait accompagné, en 2017, l’apparition de camions publicitaires invitant les étudiantes à sortir avec un « sugar daddy ». L’entrepreneur à l’origine de « l’idée » a été condamné le 8 mai 2019 à six mois de prison avec sursis pour « incitation à la prostitution » par le tribunal de Bruxelles. Une enquête, ouverte (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35


© 1996-2020 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact