dernière mise à jour ¬ 07/12/17 | jeudi 7 décembre 2017 | je m'abonne | sommaires

Abrogation du racolage, pénalisation des clients, la PPL reprend des couleurs pour le vote à l’Assemblée

juin 2015, par Claudine Legardinier

Après le pitoyable épisode du vote au Sénat, une large majorité de députéEs de tous partis a adopté le 2 juin 2015 en commission spéciale une version de la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel qui en rétablit l’esprit et donc les principaux piliers : notamment l’abrogation du délit de racolage et l’interdiction d’achat d’un acte sexuel, retoqués par les sénateurs, et qui appuient en toute cohérence la lutte contre les proxénètes et le renforcement des dispositions de protection et d’accompagnement social pour les personnes prostituées.

Ce travail est le fruit des amendements portés par Maud Olivier (PS), Guy Geoffroy (UMP), Marie-George Buffet (PC), Catherine Coutelle, Pascale Crozon et leurs collègues PS, et Eva Sas (EELV).

A quelques jours du vote en seconde lecture à l’Assemblée, le 12 juin 2015, rappelons qu’elle avait adopté de manière éclatante un texte similaire en décembre 2013.

Au même moment, l’Irlande du Nord vient de mettre en œuvre, au 1er juin 2015, la loi qui, de la même façon et sur le modèle suédois, supprime pour les personnes prostituées le délit de racolage et rend l’achat de « services sexuels » passible de 1000 livres (1.400 € ) et d’un an de prison.


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut