dernière mise à jour ¬ 17/11/17 | vendredi 17 novembre 2017 | je m'abonne | sommaires

Sugarbabies : les « camionneurs » au tribunal ?

octobre 2017, par Claudine Legardinier

Une enquête pour « proxénétisme aggravé » a été ouverte par le parquet de Paris le 26 octobre 2017 suite à la campagne publicitaire pro prostitution menée devant les universités parisiennes. Bonne nouvelle, ça ne passe plus ! Mais les marchands de femmes se sont tout de même offert un beau coup de pub…

Un camion énorme. 5 mètres sur 3. Une publicité qui saute à la figure. Un poids lourd à la mesure d’un message tout en subtilité : « Hey les étudiant(e)s. Romantique, passion, et pas de prêt étudiant. Sortez avec un sugar daddy ou une sugar mama. »

Ce 25 octobre 2017, le véhicule a donc stationné devant les facs parisiennes. Il y a quelques semaines, il avait tenté sa chance à Bruxelles où, même dans un pays qui a de la sympathie pour Dodo la Saumure, il avait reçu mauvais accueil.

Ce camion publicitaire est la version roulante du site Internet RichMeetBeautiful.fr. qui présente son business comme « un réseau de rencontres en ligne pour hommes et femmes adultes de plus de 18 ans, à la recherche d’une relation mutuellement avantageuse aussi bien pour l’un que l’autre ». La prose du site est un festival : « Le ou la sugar baby est un « homme ou une femme adulte (âgé(e) de plus de 18 ans) attirant(e), ambitieux(se), intelligent(e) et à la recherche d’un mode de vie qui lui permet de réaliser ses rêves et d’atteindre ses objectifs futurs ».

Et du côté de ceux qui payent pour la passe, pour dire les choses sans tourner autour du pot ? « Des hommes et des femmes à succès, qui savent ce qu’ils veulent. Ils sont déterminés et aiment avoir à leur côté de la compagnie séduisante. L’argent n’est pas un problème, ils savent se montrer généreux lorsqu’il s’agit de soutenir une sugar baby ». Générosité, séduction, réussite. N’en jetez plus !

Adultes, plus de 18 ans… Tout ici n’est que précautions et sens moral. L’accroche a même le souci de ne pas se montrer sexiste ! Hommes et femmes sont invités à égalité, comme si les jeunes hommes allaient trouver à la pelle des « sugar mamas » pour les entretenir. Une neutralité de façade qui peine à cacher le message de fond, particulièrement révolutionnaire : hey, les étudiantes (bien avec un « e »), pour vous l’avenir c’est la prostitution avec des hommes âgés et pleins aux as.

La prostitution pour réaliser ses rêves et atteindre ses objectifs... A en croire les témoignages que nous recueillons au Mouvement du Nid, ce n’est vraiment pas le meilleur chemin. On se réjouit d’apprendre que la mairie de Paris a saisi le procureur de la République pour demander des poursuites contre le site internet pour incitation à la prostitution, et qu’une enquête ait été ouverte pour proxénétisme aggravé. En France, la loi interdit clairement le proxénétisme sous toutes ses formes : qu’il s’agisse d’aider, d’assister ou de protéger la prostitution d’autrui. A ce titre, il est passible des tribunaux. Nous ne serions pas fâchés que ces marchands, dont on ne sait s’il faut dénoncer d’abord l’art consommé du coup de pub, le cynisme, ou la vulgarité, doivent répondre de leurs actes devant les tribunaux.


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut