dernière mise à jour ¬ 19/03/20 | jeudi 19 mars 2020 | je m'abonne | sommaires

Si ma femme était plus généreuse...

février 2017, par Christine Laouénan

La prostitution constitue et a toujours constitué un thème privilégié de la littérature.
Aussi, nous a-t-il paru important de mettre en lumière la façon dont elle est dépeinte par les romanciers.
Dans cette rubrique, les citations littéraires sont mises en parallèle avec les témoignages actuels des personnes prostituées, comme des "clients".
Une mise en perspective riche d’enseignements…

Trouver la femme qu’il vient de tromper « moins acariâtre », lorsqu’il rentre chez lui.

Pour remédier à son ennui conjugal, le mari peut avoir recours à la fille soumise qui lui permet de faire la différence entre elle-même et "la trop respectable personne dont les charmes sont flétris", lui permet de "poursuivre un rêve délicieux qui le dédommage de la réalité", et de trouver la femme qu’il vient de tromper "moins acariâtre", lorsqu’il rentre chez lui.

Amour vénal, Francis Carco, p128-132, Albin Michel, 1927.

Ecrivain des « bas-fonds », Francis Carco dépeint le milieu de la prostitution qui le fascine. L’auteur tient dans cette citation des propos très misogynes,
à l’image de beaucoup de "clients" prostitueurs que le Mouvement du Nid a rencontrés et qui se déculpabilisent en mettant en cause leur compagne.

Témoignage d’un "client"

Si ma femme était plus généreuse, je crois que je n’aurais pas besoin d’aller voir des prostituées…

Les femmes m’intriguent. Moi, je suis marié. Les femmes ne sont pas très généreuses finalement. J’attends plus des femmes que ce qu’elles me donnent (…). A commencer par la mienne. Si ma femme était plus généreuse, je crois que je n’aurais pas besoin d’aller voir des prostituées…

Les clients en question, Etude sociologique et enquête d’opinion publique, Claudine Legardinier et Saïd Bouamama, p43, Mouvement du Nid.

Témoignage d’un "client", Prostitution et société n°122

Tendre un piège aux hommes en manque de relation avec leur femme.

Un endroit sympathique, de la musique, des lumières qui apportent une note irréaliste, des filles en tenues déshabillées, des boissons alcoolisées : bref tout un décor arrangé de façon subtile pour tendre un piège aux hommes en manque de relation avec leur femme.

Témoignage d’une personne prostituée, Paule, Prostitution et Société n°140

Au fond, elles savent très bien que ce sont leurs maris qui viennent.

Quand je pense que les femmes mariées disent qu’il faut des prostituées pour les hommes seuls et les handicapés ! Ce sont des clichés à abattre. Au fond, elles savent très bien que ce sont leurs maris qui viennent. C’est comme les clichés qui éviteraient les viols. Ce sont encore les femmes mariées qui pensent cela. Ce qui excite un violeur, c’est une femme qui crie, qui refuse.


© 1996-2020 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact