dernière mise à jour ¬ 19/02/18 | lundi 19 février 2018 | je m'abonne | sommaires

  • L’autre héritage de 68 : la face cachée de la révolution sexuelle

    par Claudine Legardinier
    Enfant en mai 68, adolescente au moment de la loi Veil, historienne, féministe, abolitionniste, Malka Marcovich saisit 68 à rebrousse poil. Alors que tout un chacun s’accorde à vanter la libération de la sexualité que cette « révolution » aurait permise, elle jette un pavé dans la mare. Loin d’elle l’idée d’effacer les acquis, réels, du mois de mai ou (...)
  • La petite danseuse de 14 ans

    par Christine Laouénan
    Qui se cache derrière « La petite danseuse de 14 ans », sculpture en cire d’Edgar Degas, aujourd’hui célèbre dans le monde entier, mais qui fit scandale à l’époque ? Camille Laurens a mené une enquête fouillée pour tenter de connaître le parcours de cette jeune fille qui s’était, pendant quatre ans, pliée à la rude discipline de la pose pour le peintre (...)
  • Une fille de...

    par Sandrine Goldschmidt
    Avec « une fille de »..., Jo Witek livre un très beau récit sur les causes et les conséquences de la prostitution, à destination des adolescent.e.s. Ce récit est celui d’Hanna, 16 ans, qui a compris très tôt, dès 4 ans, que sa mère « n’est pas comme les autres », parce qu’elle a des « clients ». Sa mère est prostituée, ukrainienne, victime de l’esclavage (...)
  • La caissière et la putain

    par Claudine Legardinier
    Que disent « les gens » de la prostitution ? Pas n’importe quels gens : la philosophe Elisabeth Badinter, qui se livre à une défense si acharnée du droit des mâles que l’auteur croit entendre Eric Zemmour ; Marcel Nuss, l’ardent défenseur de « l’accompagnement sexuel » pour les personnes handicapées qui juge qu’après tout, les prostituées, « c’est leur (...)
  • Pour en finir avec les mafias

    par Claudine Legardinier
    Libéraliser les marchés de la drogue ou du sexe pour éliminer le crime organisé : l’idée n’est pas neuve. L’auteure reconnaît qu’on ne peut pas légaliser n’importe quoi sous prétexte qu’il y a une demande (images pédophiles par exemple) mais selon elle, la prostitution, « quand elle n’est pas forcée », n’implique pas a priori de violence ni de crime. Le « (...)

0 | 5 | 10 | 15


© 1996-2018 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut