dernière mise à jour ¬ 26/04/17 | mercredi 26 avril 2017 | je m'abonne | sommaires

Revue Alternatives Sud, n°3, 2005, éditions Syllepse

Prostitution / la mondialisation incarnée

numéro coordonné par Richard Poulin

2006, par Claudine Legardinier

La mondialisation trouve l’une de ses pires formes d’incarnation dans la montée de la prostitution et de la traite des femmes et des enfants. C’est sur ce constat, ajouté au fait que ce commerce constitue aujourd’hui la source des rentes les plus profitables du commerce mondial, que le sociologue Richard Poulin a construit ce passionnant numéro de la revue Alternatives Sud.

Ouvrant sur ses "Quinze thèses sur le capitalisme et le système prostitutionnel mondial" qui reprennent l’essentiel des arguments avancés par l’auteur dans son récent ouvrage, La mondialisation des industries du sexe cette dernière livraison permet d’emblée de situer la question à la bonne hauteur politique en s’élevant au dessus des points de vue passionnels ou des analyses individuelles qui servent trop souvent de pensée sur la prostitution.

Le reste du volume est aussi riche. La parole est ici donnée, chose rare, aux représentant-es des pays du Sud - une politologue du Costa Rica, une juriste nigériane, une sociologue argentine entre autres. En une dizaine d’articles très documentés, est tracée la situation brûlante de pays ou de régions du monde comme le Nigéria, les Philippines, l’Amérique Latine, le Cambodge, le Maroc ou le Mexique. L’ensemble dresse un panorama des dimensions mondiales de la prostitution et de la traite, tissées d’une infinité de situations locales, et qui touchent des êtres réels. Les réalités décrites, qui pourraient tenir du puzzle, constituent au contraire un tableau d’une grande cohérence.

Les logiques politiques et culturelles en place œuvrent dans le même sens, donnant au marché toute latitude pour piétiner les droits humains, en proie à une crise majeure. Les questions d’actualité traversent l’ensemble de la revue, notamment les défis que pose la traite aux politiques migratoires ou la question de la demande des clients. Au cœur de cette mine d’informations, on lira entre autres avec intérêt les détails d’une proposition de loi italienne destinée à faire disparaître la prostitution visible au profit d’une prostitution prétendument “privée”, qui fait frémir, mais aussi des raisons d’espérer, par exemple les actions de prévention menées aux Philippines auprès des clients potentiels.

Une lecture à conseiller à tous les abolitionnistes qui trouveront là un nouvel et solide éventail d’arguments.

Sommaire

- Quinze thèses sur le capitalisme et le système prostitutionnel mondial,
Richard Poulin

- Commerce des femmes et des enfants : crise globale des droits humains,
Aurora Javate de Dios

- Le risque global d’être convertie en marchandise,
Tammy Quintanilla Zapata

- Traite des femmes en Amérique latine, migrations et droits humains,
Susana Chiarotti

- Apparences de droit et réalités de la traite humaine en Asie du Sud-Est, Somaly Mam et Emmanuel Dialma

- Prostitution hier et aujourd’hui : le chemin de Buenos Aires, Silvia Chejter

- Réalités et cadre légal de la traite de Nigérianes et d’Européennes de l’Est en Italie, Esohe Aghatise

- Amérique centrale : traite et commerce sexuel des enfants, Bente Sorensen

- Traite d’enfants au Nigeria et dans le monde, Oluyemisi Bamgbose

- Prostitution et traite des femmes au Maroc,
Abdessamad Dialmy

- Traite et exploitation sexuelle à la frontière du Mexique et des États-Unis,
Elena Azaola

P.-S.

À commander en librairie ou sur le site de l’éditeur.

Publié dans Prostitution et Société numéro 151.


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut