dernière mise à jour ¬ 27/04/17 | jeudi 27 avril 2017 | je m'abonne | sommaires

Prostitution des mineurEs, une campagne choc

octobre 2014, par Claudine Legardinier

Les toilettes d’un collège, un sac à dos posé par terre, par la porte entrouverte une silhouette de jeune fille accroupie… L’ACPE (Agir contre la Prostitution des Enfants), a choisi de ne pas y aller par quatre chemins pour la campagne qu’elle compte lancer à la télé (et déjà visible sur Internet). Un kit pédagogique à l’intention des enseignants, en cours d’évaluation, doit accompagner cette initiative début 2015.

En France des milliers d’enfants sont prostitués, il est temps d’agir, dit une voix off. Plus personne ne peut contourner le sujet : la prostitution se banalise, et pas seulement dans les milieux où règne la pauvreté. De plus en plus d’enseignants dénoncent la banalisation grandissante de pratiques prostitutionnelles telles les fellations dans les toilettes contre un billet de 20 euros. Il était donc temps d’aborder de front un sujet profondément tabou et qui dérange aussi bien les parents que les personnels scolaires.

Lors du colloque qu’elle a tenu le 16 octobre 2014, l’ACPE a donc tiré le signal d’alarme sur la prostitution des jeunes, voire des très jeunes. L’association en évalue le nombre à 5000 à 8000 dans notre pays. Mais si l’on parle à l’occasion de la prostitution étudiante ou de celle des jeunes Roumains de la Gare du Nord, celle qui se développe en milieu scolaire reste largement ignorée comme le montre l’étude Opinionway commanditée à cette occasion. On y apprend également que la prostitution des mineurs soucie certes les parents et grands parents mais loin derrière le racket, la pédophilie, la drogue et le harcèlement.

De plus en plus sollicitée par les enseignants, l’ACPE a décidé de mettre au point, en parallèle, un kit pédagogique à leur intention : un quatre pages conçu par et pour les enseignants et qui donne des pistes concrètes et de multiples ressources pour aborder la question des abus sexuels, des violences et de la prostitution tout au long du parcours scolaire : de l’apprentissage du simple droit de dire non pour les petits jusqu’à l’éducation à la sexualité, à l’expression des sentiments et à la non violence pour les plus grands. Si les tests en cours sont concluants, le kit sera lancé au début de l’année 2015.

La vidéo et les visuels sont disponibles sur la page Facebook de l’association.


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut