dernière mise à jour ¬ 29/10/18 | lundi 29 octobre 2018 | je m'abonne | sommaires

Prostitution et Société n°194 2 ans de loi : transformer l'essai

Prostitution et Société n°194 2 ans de loi : transformer l’essai

|

Cliquez ici pour parcourir le numéro en ligne.

Éditorial

Transformer l’essai !

Témoignage

Magali : maintenant, je sais que c’est possible !

Magali a 23 ans. Aujourd’hui, elle crie son bonheur d’être une des premières à avoir obtenu un des parcours de sortie de prostitution prévus par la loi de 2016. Pour elle, et pour sa fille, c’est l’espoir d’un avenir meilleur. Le premier espoir depuis bien longtemps.
Lire la suite ici ->
http://prostitutionetsociete.fr/tem...

Rencontre

Blandine Métayer et Isabelle Linnartz, comédiennes
Tant que les femmes seront violées, achetées, insultées, dégradées, sous-payées et prostituées, il n’y aura pas d’égalité possible >http://prostitutionetsociete.fr/eclairage/interviews/article/tant-que-les-femmes-seront-violees-achetees-insultees-degradees-sous-payees-et]

Eclairage

#METOO : les personnes prostituées sont aussi des victimes de violences sexuelles !
http://prostitutionetsociete.fr/ecl...

Point sur les i

Sauve qui peut les prostitueurs !
Tout est bon pour avoir la peau de la loi de 2016. Dernière arme en date, un documentairequi, sans rougir de honte, exploite le seul meurtre de femme prostituée survenu en Suède depuis que le pays a initié la pénalisation des "clients" prostitueurs en 1999. On en reste le souffle coupé. Car le silence est total, en revanche, sur les dizaines de meurtres qui composent le bilan de pays comme l’Allemagne, ou les Pays-Bas, qui ont invité les prostitueurs à fair e leur marché en toute liberté.

2 ans de loi : transformer l’essai

En avril, cela fera déjà 2 ans que la loi visant au renforcement de la lutte contre le système prostitutionnel a été votée ! Que s’est-il passé depuis ?
Comment cette loi, qui opérait une révolution de la politique française en matière de prostitution, est-elle mise en œuvre ?
Fondée sur 4 piliers (notre infographie), cette loi posait deux principes fondamentaux.
Le premier, c’est le fait que, désormais, l’État se positionne aux côtés des personnes prostituées, les reconnaissant comme victimes d’un système. Étant victimes, elles ne doivent plus être pénalisées, mais des parcours de sortie peuvent leur être proposés.
Comment ce dispositif se met-il en place, qu’en disent les personnes qui l’empruntent ?
Second principe fondamental posé par la loi du 13 avril 2016 : l’interdiction d’achat d’actes sexuels, via la pénalisation du « client », et la mise en place de stages de sensibilisation. Mesure très commentée et décriée pendant le débat sur la loi, quels sont ses effets ?
Les adversaires de la loi disent qu’elle serait responsable d’une augmentation des violences envers les personnes prostituées. Qu’en disent les intéressées, qu’en est-il vraiment ?
L’objectif de ce dossier est de faire le point sur ce début d’application, les points positifs et les difficultés rencontrées, et de faire des recommandations pour la poursuite de sa mise en œuvre, tout en rappelant une évidence. S’il a fallu plus de 7 ans pour faire voter la loi, il est probable qu’il faudra plus de 7 ans pour que son application pleine et entière porte ses fruits. Il ne s’agit donc pas d’un bilan, mais d’un point d’étape.

A lire en ligne :

  1. La loi a de premiers effets positifs
  1. Des parcours de sortie qui commencent, un changement de regard amorcé
  1. Interdiction d’achat d’actes sexuels : là où c’est appliqué, cela fonctionne
  1. Lutte contre le proxénétisme : presque tout reste à faire
  1. Education à la sexualité : un changement d’échelle est nécessaire

Interviews

  1. Danielle Bousquet : "c’est une loi centrale indispensable dans la lutte contre les violences faites aux femmes"
  1. Laura Slimani : "la loi crée entre les personnes accompagnées et l’Etat un lien de confiance"
  1. Laurence Noelle aux "clients" : "c’est vous qui pouvez changer les choses"

Initiatives

  • Une journée dans la vie d’une délégation
  • 8 mars : toutes et tous mobilisés pour les droits fondamentaux des femmes !
  • La délégation de Mulhouse invitée par la maison Ferber
  • L’envol, un superbe projet photo
  • "No es un Trabajo, une belle exposition à Lyon
  • Sexploited, soirée de sensibilisation de la Fondation Scelles
  • Prostitution des enfants en France : une journée de l’ACPE
  • HCE : Mieux prendre en compte les parcours de violences sexuelles des demandeuses d’asile
  • Belgique : stopprostitutionetudiante

Cultures

Décès de Françoise Héritier, compagne de route de l’abolitionnisme
Une culture d’agression, par Richard Poulin
L’autre héritage de 68, par Malka Marcovich
Bangkok Nites
Là où les putains n’existent pas


© 1996-2018 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact