dernière mise à jour ¬ 17/11/17 | vendredi 17 novembre 2017 | je m'abonne | sommaires

Le défi abolitionniste

CLEF : une violation fondamentale des droits humains

Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes

janvier 2010, par Comité de rédaction

En France, la CLEF (créée en 1991) regroupe environ 75 associations, majoritairement abolitionnistes. Elle représente le Lobby Européen des Femmes (LEF), la plus grande fédération d’associations de femmes dans l’UE, plus de 2500 organisations.

La CLEF a été d’une influence décisive dans la décision du LEF de voter en 1998 une motion sur la prostitution et la traite affirmant que l’une et l’autre constituent une violation fondamentale des droits humains des femmes et qu’elles ne sauraient être associées aux termes forcée ou libre.

Cette motion envisageait des mesures politiques : Les stratégies destinées à endiguer la traite et la prostitution des femmes doivent se distinguer par leur caractère polyvalent, d’une part pour répondre aux besoins des femmes dont les droits humains sont bafoués, de l’autre pour pénaliser le client, le pourvoyeur et les autres personnes tirant profit de l’industrie du sexe.

À lire également :

- Le Lobby Européen des Femmes met en cause la "tolérance" de l’UE pour le système prostitutionnel


Il est grand temps que l’UE et ses États membres se penchent sérieusement sur les raisons qui font d’eux des destinations attrayantes de part le monde pour l’exploitation sexuelle des femmes, a déclaré Colette De Troy, directrice du Centre européen pour une politique contre la violence faite aux femmes (EPACVAW).

- 1949-2009 : 60 ans d’inaction sur la prostitution


il faut cesser de faire croire à l’opinion publique que la prostitution est un choix. Il faut se battre pour préserver la dignité humaine et empêcher le corps humain et la sexualité d’entrer dans le champ du marché. C’est pour cela que nous voulons faire reconnaître pleinement le statut de victime aux personnes prostituées et faire valoir leurs droits d’êtres humains dignes. C’est à l’acheteur-prostitueur et au proxénète d’être punis et blâmés, qui réduisent le corps des femmes et leur sexualité au statut de marchandises.

- EPACVAW est la branche dédiée à la violence envers les femmes du Lobby européen des femmes (LEF), plus grande coalition d’associations de femmes dans l’Union européenne (plus de 2500 organisations basées dans les 27 États membres de l’UE).

Le site internet d’EPACVAW met à disposition en plusieurs langues dont le français de nombreuses informations et recherches sur les violences faites aux femmes.

Voir également le site du Lobby Européen des Femmes.

P.-S.

Cet article fait partie de notre dossier : Le défi abolitionniste sur le terrain, publié dans Prostitution et société numéro 164.


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut