dernière mise à jour ¬ 22/05/17 | lundi 22 mai 2017 | je m'abonne | sommaires

Un 8 Mars 2012 placé sous le signe de l’abolitionnisme !

février 2012, par Justine Rocherieux

Le mois de mars 2012 fut résolument abolitionniste et féministe ! Deux des plus importantes initiatives organisées dans le cadre de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes intégraient en effet la lutte contre le système prostitueur et la pénalisation des clients.

Ainsi, les FEM (Féministes en Mouvement), collectif d’associations féministes, déjà à l’initiative des université d’été des féministes en juillet 2011, sont revenues à la charge pour interpeller les candidats à l’élection présidentielle.

Au travers notamment d’une grande soirée [1] organisée le 7 mars à la Cigale de Paris, les 44 associations des FEM, dont le Mouvement du Nid fait partie, ont sondé les convictions féministes des candidat-e-s et interrogé leur conception de l’égalité femmes-hommes.

Sur la base de 30 mesures [2] innovantes et progressistes réunies dans un ouvrage collectif intitulé « Mais qu’est-ce qu’elles veulent (encore) ?! », les FEM ont exigé de connaître les positions des présidentiables sur la création d’un Ministère des droits des femmes, l’ouverture de 500 000 places en crèche, le remboursement à 100% de l’IVG ou encore la création de 4500 places d’accueil pour les femmes victimes de violences. Parmi ces 30 mesures, une qui apparaît comme « historique » : « Supprimer le délit de racolage passif, mettre en place des mesures de prévention et d’éducation, pénaliser les clients prostitueurs et accompagner les personnes qui souhaitent quitter la prostitution ».

D’autre part, la manifestation du 8 mars intégrait à des mots d’ordre tels que « L’égalité salariale maintenant » ou « Une véritable éducation non sexiste et non lesbophobe », celui de « Pour une véritable politique abolitionniste, incluant une vraie réinsertion des personnes prostituées, l’abrogation du délit de racolage et une politique de responsabilisation et de pénalisation des clients. ». Nous espérons que les troupes féministes et abolitionnistes seront aussi importantes dans la rue le 8 mars 2013 ! [3] !


© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut