dernière mise à jour ¬ 07/09/17 | jeudi 7 septembre 2017 | je m'abonne | sommaires

  • Rencontres / Vivre / Enfermement

    Paula : Dire non, c’est quelque chose qu’il faudrait apprendre très tôt.

    Paula a aujourd’hui une vie sereine, mais se dit marquée. Élevée par des parents qu’elle décrit comme handicapés de l’amour, elle passe très jeune sous la coupe d’un homme qui l’isole et la marginalise avant de l’envoyer au trottoir. Aujourd’hui, en repensant à l’incroyable emprise de cet homme, elle se trouve face à l’inexplicable. Dans ma famille, on ne (...)
  • Survivantes / Se reconstruire / Prévention / Vivre / Paroles / Rencontres

    Laurence : Renaître de ses hontes.

    Merci à Laurence pour cet entretien accordé à la parution de son livre, Renaître de ses hontes. Ce livre, Renaître de ses hontes, c’est la fin d’un long cheminement qui m’a permis de nettoyer définitivement ma honte, d’oser ne plus me cacher, de prendre le risque d’être moi au risque de déplaire aux autres et à la société. Il est le symbole de ma (...)
  • Se reconstruire / Vivre

    Rosen : Je me suis autodétruite. Si j’avais continué, je serais morte

    Rosen a longtemps défendu l’idée d’un statut et cru en la nécessité de rouvrir des maisons closes. Aujourd’hui, elle se bat aux côtés du Mouvement du Nid pour la pénalisation des « clients ». Elle raconte son long cheminement et revient sur l’arme de destruction qu’est la prostitution, en particulier sur le plan de la santé. Découvrez au bas de ce (...)
  • Paroles / Vivre

    Stéphanie : La prostitution est évidemment beaucoup plus facile à théoriser qu’à "exercer"...

    Stéphanie est une survivante de la prostitution, elle milite au sein de la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES). Le 11 octobre 2009, dans le cadre du Forum Social Québécois, la CLES a présenté les résultats d’une recherche sur les "clients" prostitueurs. Stéphanie est intervenue à propos des regards que des femmes ayant une (...)
  • Se reconstruire / Vivre / Paroles

    Angel K : Les mensonges que l’industrie du sexe nous raconte, nous ne sommes pas obligéEs de les gober

    Angel K. est une survivante de la prostitution, une des chanceuses qui est parvenue à quitter la prostitution ainsi qu’elle se présente elle-même. Elle nous a autorisé à publier ici ce texte, entre témoignage et analyse, d’abord paru sur son blog, Surviving prostitution and addiction. Je ne suis pas de celles qui haïssent les hommes.]e suis passée (...)
  • Enfermement / Vivre

    Alicia : J’ai horreur de ce mot, pute. C’est terrible, ce qu’il est lourd à porter...

    Quand j’ai divorcé, j’avais 150 000 francs de dettes et le RMI. Un ami kiné m’avait enseigné le massage, j’ai répondu à l’annonce d’un sauna qui cherchait une masseuse. On n’avait pas le droit de toucher le sexe. Le patron surveillait ; c’était très strict, il avait peur de tomber pour proxénétisme. Il a fallu que je parte au bout de six mois parce que les (...)

© 1996-2017 Prostitution et Société | S'abonnerNuméros antérieursMentions Légales | Aide | Contact

Haut